http://planstrategique.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Plan stratégique 2015-2019


Recherche


webinfo@uqam.ca


banniere2

Nos principes fondamentaux

À l’instar de toutes les universités, l’UQAM, pour accomplir sa mission, doit pouvoir compter sur l’affirmation, le respect et la mise en oeuvre des principes fondamentaux que sont la liberté académique, l’autonomie universitaire et l’interrelation de l’enseignement, de la recherche et de la création. Ces paramètres sont non seulement à l’origine de l’universitas, mais ils représentent aussi les garants essentiels pour que cette institution, à nulle autre pareille, puisse jouer pleinement son rôle et porter tous ses fruits.

La liberté académique

Le droit des membres de la communauté universitaire d’enseigner, de faire de la recherche et de la création, de communiquer le savoir et de diffuser la culture, en toute indépendance et à l’abri de pressions indues, qu’elles soient d’ordre économique, politique ou idéologique, constitue une condition essentielle à la réalisation de la mission universitaire.

Sans la liberté de recourir à un éventail diversifié de disciplines, de méthodes, d’approches, d’outils ou de contenus pédagogiques, scientifiques ou artistiques; sans l’hétérodoxie des idées, des courants de pensée et des pratiques de recherche ou de création; sans la pluralité des modes de production, de conservation, de transmission et de mobilisation du savoir; sans tout cela, l’université ne serait plus à même d’apporter ses contributions sur les plans de l’avancement de la science, de l’enrichissement de la culture, de la formation d’une relève citoyenne et du développement de la société.

La liberté académique implique toutefois des obligations et responsabilités. Elle doit reposer sur l’intégrité et la rigueur intellectuelle dans les activités de recherche, de création et d’enseignement, un discours raisonné, la recherche des faits et l’évaluation par des pairs. Elle doit être encadrée par des normes éthiques et professionnelles applicables aux diverses disciplines. Enfin, elle doit s’exercer dans le respect des droits et libertés des personnes.

L’autonomie universitaire

Les universités ont le devoir de promouvoir et de protéger la liberté académique. Pour ce faire, elles doivent être des établissements autonomes. Par cette affirmation, on entend que les universités sont libres de fixer elles-mêmes leurs orientations stratégiques et ont pleine autorité sur leurs modes de gestion et de fonctionnement.

L’autonomie universitaire suppose :

  • Un financement public et un soutien adéquat des universités garantissant l’aménagement et la préservation de cet espace d’autonomie et de liberté;
  • La mise en place de mécanismes assurant la qualité des activités universitaires;
  • Une gestion saine et efficace des ressources assortie de pratiques de reddition de comptes dans le contexte d’une gouvernance académique collégiale, participative et responsable.

L’interrelation de l’enseignement, de la recherche et de la création

L’articulation enseignement-recherche-création constitue une caractéristique fondamentale des environnements intellectuels que mettent en place les universités. Cette interrelation, qui s’incarne tout particulièrement dans la fonction professorale, est au coeur du processus de formation aux cycles supérieurs. Il convient cependant de rappeler que les liens entre l’enseignement et la recherche ou la création se manifestent à tous les cycles d’études, qu’il s’agisse, entre autres, d’enrichir le contenu des cours grâce à des connaissances nouvelles, des techniques d’avant-garde ou des savoirs de pointe, d’enseigner les méthodes et les stratégies de recherche, de favoriser le développement d’une posture critique à l’endroit du savoir, de privilégier une pédagogie active ou de faire participer les étudiantes et étudiants à des projets de recherche et de création. Se déclinant de manière variée et complexe, l’arrimage enseignement-recherche-création, et les bénéfices réciproques qui en résultent, s’avèrent essentiels pour que l’université assume pleinement son rôle en matière de développement d’une véritable culture du savoir.

Retour en haut de page