Orientation 3 — Pour une UQAM responsable

Optimiser l’efficience organisationnelle par une gestion rigoureuse et transparente, et consolider le positionnement écoresponsable de l’Université.

La complexité des structures et des processus administratifs ainsi que le travail en silos figurent parmi les défis auxquels l’Université doit faire face afin de poursuivre avec succès les divers volets de sa mission. À ces défis s’ajoutent les problématiques issues des différentes transformations qui affectent la société et la quantité limitée, voire insuffisante, des ressources disponibles pour les surmonter.

De plus, les exigences à l’endroit des universités en matière de responsabilité et de reddition de compte ne cessent d’augmenter. Elles doivent faire la démonstration de la qualité et de la probité de leur intendance et de leurs réalisations, dans le cadre particulier que sont l’autonomie et la gouvernance universitaires, qui se distinguent radicalement de la gestion d’entreprise.

Il convient ainsi de prioriser les actions qui permettront d’optimiser l’efficience organisationnelle et de rendre plus légers et agiles les processus administratifs, sans compromettre la transparence et la collégialité de la gestion universitaire. L’UQAM doit tirer profit des possibilités offertes par la transition numérique, les collaborations entre les unités administratives et le partage d’expertise.

En tant que partie prenante d’une société plus équitable et plus verte, l’UQAM souhaite également consolider sa position comme établissement écoresponsable et moteur de la transition écologique à déployer dans le contexte actuel de crise environnementale. Cette vision d’avenir ancre la volonté de l’Université d’être responsable des prochaines générations.

AXES D’INTERVENTION OBJECTIFS
Efficience et agilité organisationnelles
  • Simplifier les processus administratifs et décisionnels.
  • Maximiser le potentiel des technologies numériques dans la gestion administrative.
  • Accroître la collaboration entre les unités et les personnes ainsi que le partage de ressources.
Imputabilité et transparence
  • Parfaire les méthodes de diffusion et d’accessibilité d’une information de qualité transmise à la communauté.
  • Clarifier et simplifier les processus de reddition de compte.
  • Diversifier les espaces de consultation sur les pratiques académiques et administratives.
Transition écologique et écoresponsabilité
  • Renforcer la culture institutionnelle d’écoresponsabilité.
  • Contribuer aux efforts des collectivités en transition écologique
    et en adaptation climatique.

Lors de la consultation sur le plan stratégique, les répondantes et répondants ont dit…

«Un plus grand travail de collaboration serait […] souhaitable entre les différents services de l’Université pour optimiser et améliorer les résultats obtenus.»
«Devenir une référence en matière de développement durable.»